Brook



Kevin Aviance, Cunty, 1999, video still.



JOSE ESTEBAN MUÑOZ

Cruising Utopia : l'après et l'ailleurs de la futurité queer


José Esteban Muñoz, né en 1967 à Cuba, est un chercheur et universitaire, professeur puis directeur du département Performance studies de l'université de New York, Tisch School of the Arts, de 1993 à sa mort en 2013. Diplômé de l'université Duke où il obtient en 1994 son doctorat de littérature comparée sous la direction d'Eve Kosofsky Sedgwick, l'auteur offre la méthodologie d'une pratique de la théorie dirigée vers l'art et les artistes, celle d'une pensée du queer comme potentialité, de l'utopie comme lieu d'indétermination et d'espoir politique et social. Son travail se situe à la croisée de la philosophie marxiste et de l'underground, de la théorie queer et de l'histoire de l'art, de l'idéalisme allemand et d'un maillage social alternatif dans lequel il s'inscrit en tant qu'individu. L'écriture est une transformation du terrain universitaire, à la manière de la study proposée par Stefano Harney et Fred Moten dans leur ouvrage The Undercommons : « un mode de penser avec les autres séparé de la théorie que l'institution requiert », elle poursuit un horizon subjectif, subversif et actif dans la recherche.

Cruising Utopia (2009) est le fruit d'un travail de recherche de plus de dix ans sur les potentialités queer que Muñoz observe dans les pratiques artistiques et littéraires des années 60 et 70 à New York et Los Angeles, pratiques qui lui permettent d'éclairer le dessin d'un futur bien au-delà de l'hétéronormativité reproductive dominante.
Disidentifications: Queers of Color and the Performance of Politics (1999), son premier ouvrage publié, préfigurait déjà les contours d'une insertion queer au futur dans une perspective contre-normative, précisément quant aux personnes racisées en relation au mainstream et à sa transformation. Ici, l'auteur se tourne vers la performance du passé dans le présent et le futur. Il se penche sur les restes de pratiques, de sentiments et de pensées, qui permettent de percevoir un horizon queer, qui annonce la réalisation d'une utopie à venir, dans une perspective critique de l'espoir comme positionnement politique productif, et non reproductif.
Cruising Utopia pourrait se lire « comme une invitation, une provocation performative », tel un manifeste qui appelle à se transformer, à se déplacer vers un futur contre-normatif au moyen de l'imagination collective, critique et politique.

Fabuleux, extraordinaires, nécessaires, le refus critique d'un pragmatisme queer par Muñoz, son engagement pour la force utopique de la tentative et de l'esthétique radicales, de l'expérimentation érotique et philosophique, sont indispensables à un moment historique caractérisé par la capitulation politique et la timidité intellectuelle qui se font passer pour du courage.
- Fred Moten.


Traduit de l'anglais par Alice Wambergue.


Graphisme In the Shade of a Tree - Sophie Demay et Maël Fournier-Comte.
Distribué par les Presses du réel.


Publié par Brook, 2020